Articles récents
Articles précédents

Ouverture des inscriptions au diner Tarnais spécial truffe : lundi 1er février !



Un des premiers écrits qui traite de la truffe est signé du célèbre gastronome romain Apicius (25 av. J. -C.), puis la truffe tombe dans l’oubli et disparaît ainsi des manuscrits durant plusieurs siècles. Arrive le XVIIe siècle, la voilà qui accède à la gloire, surtout pour ses prétendues vertus aphrodisiaques et puis l’invention de M. Gutenberg permet à des écrivains de publier des livres et tous célèbrent alors la truffe pour ses vrais mérites. Depuis, le phénomène ne s’est jamais démenti et si aujourd’hui les grands sites de production du « Diamant Noir » n’encombrent pas les circuits touristiques, chacune de ces terres précieuses revendique, haut et fort, le privilège d’avoir au pied de son arbre et au groin de son cochon le meilleur produit du marché. Bien entendu, il s’agit exclusivement de « Tuber melanosporum » mais désormais il est loin le temps où les 1 500 tonnes du début du siècle dernier se négociaient, chaque hiver, sur les marchés de Périgueux, Sarlat, Lalbenque, Thiviers, Cahors, Apt et Forcalquier...


Si le choix est vaste pour l’utilisation de la truffe, les connaisseurs se régalent toujours avec le diamant noir, aussi le dîner des Chefs « Spécial Truffes » du lundi 1er février 2015 à 20h qui se déroulera à l'Hostellerie du Parc à Cordes (81) va certainement ravir le palais des plus fins gourmets, avec :


- Un cocktail de bienvenue ;

- Un consommé à la râpée de truffes, par Alexandre de l'Hostellerie du Parc aux Cabannes (81) ;

- Une escalope de foie gras poêlée sur son lit de rate tiède truffée, vinaigrette de roquette au Xérès, par Antoine Caramelli, Le Lautrec à Albi (81) ;

- Un carpaccio de Saint-Jacques aux truffes, par Michel Guiraud, L’Impérial à Laboutarié (81) ;

- Un dos de Turbot braisé au Champagne sabayon truffé, par David Gely, Hotel Restaurant de la Montagne Noire à Dourgne (81) ;

- Trou Tarnais avec un Granité surprise ;

- Un médaillon de Ris de Veau sur sa tarte fine à l’étuvée de poireaux truffés, par Pascal Doucet, Les deux Rivières à Laguépie (82) ;

- Un pigeonneau en deux cuissons au jus truffé, purée de céleri truffé, par Rémy Simon, L’Oustal Del Barry à Najac (12) ;

- Une strate de brie parfumé aux truffes, salade à la vinaigrette de noisette, par Jacques Bardy, Au Bon Accueil à Alban (81) ;

- Et pour terminer, une gourmandise truffée, par Alexandre, l'Hostellerie du Parc aux Cabannes (81).


Comme toujours, les mets et les vins seront présentés brillamment et avec vive éloquence par Michel REVERDY !


Alors, gourmets, gourmands, fines gueules et autres gastrolâtres en quête d'escapades épicuriennes, retenez bien cette date exceptionnelle et réservez dès maintenant votre place pour participer à ces agapes mémorables qui marqueront certainement votre palais mais aussi votre esprit.


Et, comme le disait Anthelme Brillat-Savarin en 1825 dans sa Physiologie du goût : « Ainsi, on peut regarder comme certain que la truffe est un aliment aussi sain qu'agréable et, qui, pris avec modération, passe comme une lettre à la poste. » !


Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....
Vérité - Plaisir - Santé ....